PAN Marta

Marta PAN

HONGRIE/FRANCE (1923-2008)

Après des études aux Beaux-Arts de Budapest, Marta Pan s’installe à Paris en 1947. Elle y rencontre Brancusi, Le Corbusier et André Wogenscky, qui deviendra son mari ainsi que son plus proche collaborateur. Lors de sa première exposition personnelle en 1952, elle inaugure la série “Charnières”, sculptures composées d'éléments imbriqués aux formes déjà pures et souples. Elle apprend à travailler le bois et présente en 1954 "Ebène, Buis et Phillipine", puis en 1956, "Teck", sculpture articulée en deux parties pivotantes évoquant la dualité. Maurice Béjart, frappé par l'onirisme de son travail, crée un ballet qui s'appuie sur cette oeuvre en scène, suivi en 1959 de la chorégraphie "équilibre pour un ballet". Avec "Sculpture flottante" (1959-1960) pour le parc de Kröller-Muller à Otterlo, Marta Pan signe sa première oeuvre monumentale. Quelques années plus tard, c'est le Central Park de New-York qui accueille une autre de ses pièces homonyme. En parallèle de ses réalisations in situ employant l'eau comme un véritable élément plastique (reflecting pool, murs aquatiques, etc.), Marta Pan poursuit la production de petits et moyens formats dans des matériaux aussi divers que le marbre ou le plexiglas, dont les séries "Cylindres", "Mercure", "Cônes" ou encore "Lentilles". Ses oeuvres sont aujourd'hui présentes dans les plus grandes collections internationales.

^