JOUVE Georges

Georges JOUVE

FRANCE (1910-1964)

Après une formation à l'Ecole Boulle, Georges Jouve fréquente dès 1931 les académies de peinture La Grande Chaumière et Juilian. Si ses premières pièces datées de 1941 témoignent ainsi d'un certain classicisme, ses productions d'après guerre se révèlent résolument modernes. Dans son atelier de la rue de la Tombe Issoire, à Paris, Jouve produit de nouvelles pièces d'un noir profond. Ce dernier, à l'éclat à peine satiné, n'est pas sans rappeler le ''buccero nero'', technique employée par les étrusques au VIe siècle avant notre ère. En 1949, il expose ses oeuvres au Salon des artistes décorateurs. Un tournant s'opère dans sa création artistique : les dimensions de ses rendus changent et adoptent un aspect plus monumental. A la fin des années 1950, Jouve abandonne définitivement l'objet de décoration pour se consacrer à la sculpture. Georges Jouve est considéré comme l'un des plus grands céramistes du XXe siècle.

^